La Madone des Anges 

d'après Pere Serra -1385 

 détail du retable de la Vierge à l'Enfant

 

La vierge est entourée de six anges musiciens:

flûte à bec , luth , orgue portatif, psalterion , guiterne , harpe


David jouant de la Harpe

 

d'après le psautier d'Alfonso(1284-1316)

 

 Le Roi David est représenté dans une lettrine : le B de beatus , sa harpe posée sur ses genoux 


       Deux musiciens  jouant de la cornemuse

 

 

 

Las cantigas de Santa Maria est un recueil de cantiques , ecrit et illustré en Espagne . il fournit une abondante documentation sur les instruments de musique médiévaux.


 

 Deux musiciens jouant de l'oud et du luth



La danse des jeunes filles dans le verger

 

format 52x35 cm

reproduction réduite d'une partie d'une fresque de Andrea Buonaiuti de Firenze (1365)-

Eglise Santa Maria Novella à Florence

 

Tableau primé au salon d'Art de mantes la Ville .


          L'allégorie de la musique

d'après le livre des échecs amoureux, france , 1495.

commanditaire:comte Charles d'Angoulême

enlumineur:Robinet Testard

auteur du livre:Evrard de Conty

C'est un poème allégorique qui raconte le parcours initiatique d'un jeune prince,au terme duquel il prend place autour d'un echiquier symbolique , auprès d'une demoiselle.

 

 

VENDU


  Histoire de Bayâd et Riyâd

format  19 x 23 cm

Espagne ou Maroc , XIIIème siécle

Rome , B.A.Vatican, ms.Ar ;368 , f° 10r.

  

Romance riche en rebondissements , qui raconte l’histoire de Bayâd, marchand de Damas , et Riyâd , suivante d’une noble dame .

  

Dans le jardin intérieur d’un palais , Bayâd joue une pièce de musique à une dame aristocratique et aux nobles demoiselles qui l’entourent , sur une version ancienne du luth arabe .

 

VENDU

 

 

 

 

 


 Femme jouant de la harpe 

 

D'après "Des clères et nobles femmes" (Boccace-France-1470)

Format 18x25cm 

 

Parmi les femmes célèbres dont Boccace a retracé la biographie dans le "De mulieribus claris", il en est quelques-unes qui, sous le pinceau des miniaturistes ayant illustré les manuscrits de la traduction française, sont représentées comme musiciennes.Dans le manuscrit le plus récent, de la fin du XVe s., jouer d’un instrument semble participer des qualités d’une femme noble et vertueuse. En cette fin du XVe siècle, la musique fait alors partie de l’éducation princière et plus spécifiquement féminine.


  

David musicien et la princesse

format 17 x 23,5  cm

 Psautier–Heures – Languedoc ? vers 1330-1340

                           BM d’Avignon – ms 121 ,  f 95 r

 

 

 

La  miniature illustrant le premier psaume de ce manuscrit languedocien représente David en roi musicien , accompagné d’une reine jouant de l’orgue portatif . La vièle que tient le roi est une représentation très fidèle de cet instrument à archet très en vogue au XIV ème siècle .

 

 

Dans cette scène raffinée qui se découpe sur un fond losangé décoré de fleurs de lys , l’image de la royauté biblique rencontre la thématique courtoise .

 

 

VENDU

 

 

 

 

 


 David musicien

 format 17 x 23,5  cm

 Manuscrit éthiopien d’Abbadie 105

  

 

Ce recueil de psaumes , copié en Ethiopie vers 1450 est très marqué par l’influence de l’art copte .

 

29 peintures accompagnent le texte et représentent des scènes évangéliques , les 12 apôtres , et des saints vénérés en Egypte .

 

VENDU

 

 


 

Trois anges musiciens

 

format 46 x 60

 Ces anges font partie d’une œuvre conservée au musée du Petit Palais à Avignon . :La Vierge et l'Enfant avec quatre saints et trois anges musiciens,

Ils ont été peints par Mariotto Di Nardo  à Florence entre 1394 et 1424 .

 De gauche à droite : un orgue portatif , un luth et une vièle à archet .



 

L’ange au luth

33 x 44cm

Il fait partie des morceaux d’une fresque de Melozzo da Forli , qui recouvrait les murs de l’église des Saints-apôtres  à Rome .  Elle fut détruite  en 1711 et  les morceaux récupérés ont été collés sur toile, et sont exposés à la pinacothèque du  Vatican .

Le luth est très semblable à l’oud oriental . Son fond bombé est fait de plusieurs côtes courbées au fer . La table est percée d’une rosace . Les cordes doubles , en boyau, et attachées à un chevalet , sont pincées avec les doigts . Le chevillier forme un angle avec le manche .

 Venu d’Asie centrale ,ce fut un instrument fondamental de la musique arabo-andalouse, et ce n’est qu’au XV ème siècle qu’il devint un instrument de premier plan en Occident . 

 Peint sur bois enduit de levkas . 


Page d'antiphonaire . 

  NB :   cette page est peinte sur papier et non sur bois  

 

peint et écrit vers 1270.