Miniatures du Codex Manesse :C’est entre 1310 et 1340  que quatre enlumineurs ont illustré, de 137 miniatures en pleine page un recueil de poésies  courtoises .Celles-ci avaient été rassemblées par Rüdiger et Johannes Manesse , en un manuscrit de 6000 strophes écrites par 140 auteurs distincts.

 

Le codex Manesse est aussi connu sous le nom de « Manuscrit de Heidelberg »

 

Les personnages représentés sont les poètes, que les enlumineurs ont. peints dans des poses différentes : méditant , déclamant , mais aussi prenant un bain, conversant avec sa dame, combattant , chassant …

Les figures dénotent le style tardif de l’idéal de beauté du haut gothique , le visage de trois-quarts encadré de boucles ,la posture délicate des corps sveltes dessinant un S qui produit un riche drapé .Mais l’ensemble est plus lourd,  plus frustre ,que les équivalents français de la même époque . L’illustration , qui fut commandée par la Famille Manesse(ou peut-être la famille des comtes de Toggenburg),s’étendit sur environ 20 ans , et Rudiger Manesse mourut bien avant son terme , en 1304.

 

TOUS VENDUS

 

 


 Christine de Pisan et Droiture invitent les Dames élues à entrer dans la Cité

format  17,5 x 18,5

La cité des Dames– vers 1410-, BNF,Ms français 607-Paris

 Christine de Pisan , née à Venise en 1394 , et venue en France dans sa petite enfance avec sa famille , est considérée comme la première femme de lettres ayant vécu de ses œuvres . Jeune veuve avec une nombreuse famille à nourrir , elle voulut assumer seule cette charge et devint écrivain , la plus célèbre de son époque  . Elle écrivit sur des sujets qui , pour une femme de cette époque , semblaient dangereux d’un point de vue moral : des histoires païennes pleines d’escarmouches et d’aventures amoureuses . S’élevant contre la grossière misogynie de son temps , elle écrivit « la Cité des Dames » :elle imagine une cité mythique , métaphorique , fortifiée ; elle est bâtie , habitée et gérée par des femmes ,aidées par trois figures allégoriques(Dame justice , Dame Raison et Dame Droiture ) .

Christine sut gagner à sa cause de nombreux mécènes , parme lesquels Isabeau de Bavière , épouse de Charles VI et Reine de France . Elle laisse l’image d’une ardente défenseuse de l’honneur et des droits des femmes .


Le mois de Mai

d'après Les très riches heures du Duc de Berry - 1410

Format 24,5 x 29 cm

La miniature représente la cavalcade traditionnelle du premier mai, précédée des sonneurs de trompe. Selon l’une des interprétations, le cavalier se tournant vers les Dames serait Jean de Bourbon, et la première cavalière sa troisième épouse, Marie de Berry. Les constructions au loin seraient le palais parisien de la Cité et, à gauche, le Châtelet.